Les pelotes musicales…

Lors de mon passage à la braderie Bergère de France, j’ai été intriguée par quelques pelotes… J’en ai donc acheté une dizaine pour voir de quoi il retournait !!

Ce fil, c’est de la qualité « Chenille », le coloris que j’ai choisi s’appelle « Danube ».

Intriguée par son aspect, je me demandais ce que ça pouvait donner une fois tricoté. J’ai donc cherché un modèle que je pouvais faire avec mes 10 pelotes… j’ai acheté les aiguilles qui me manquaient, et oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, je me suis rendu compte que je n’avais pas d’aiguilles 6,5 mm !! Pas grave, un petit tour chez BDF à Metz pendant les vacances et cette gageure était réparée…

Bref, j’ai donc commencé à tricoter… Premières déconvenues… La laine ne glisse pas très bien (je tricote serré, est-ce pour ça ?) et surtout : ça perd des poils partout !!!!

Et puis, en tricotant, j’avais dans la tête cette douce mélodie… « Le beau Danube bleu » (du nom du coloris), c’était sympa… Jusqu’au moment où mon Mari Chéri a regardé ma pelote en s’exclamant, ravi de sa bêtise, « C’est la Chenille qui redémarre » (du nom de la qualité de la laine)… Là, j’avoue que le Danube a disparu et que la Chenille a commencé à me trotter dans la tête…. Cruel destin que celui de la tricoteuse mélomane quand elle a un Mari qui ne l’est pas !!!

Mon tricot est donc passé de Strauss à La Bande à Basile…. Et bien là, c’est devenu bien moins intéressant à tricoter !! Surtout avec tous ces poils bleus qui volaient partout !!!! Grrrrr…..

C’est donc pleine de courage que je me suis décidée à le faire sortir du panier définitivement… J’ai tricoté, tricoté, tricoté, défait, re-tricoté, lu et relu les explications, râlé, pesté, re-tricoté….. rarement un ouvrage ne m’aura tant déplu !!! Tout ça pour arriver aux coutures…… Et bien, finalement, la partie tricot était une partie de plaisir à côté de ça !!! Quelle horreur !!! Des poils partout, du fil qui se déplume dès qu’on tente de coudre et qui casse au pire moment, des tonnes de fils à rentrer et des poils qui volent, qui volent… Mon carrelage blanc est devenu bleu !

Sitôt les coutures terminées, c’est dans la machine à laver qu’il est allé, histoire de le débarrasser de tous ces poils… et même avec un bain prolongé, il en reste encore et toujours….

Au final, je me retrouve avec un «  » trop court qui ne me plait pas vraiment et qui, je pense, va rester au fond d’un placard quelconque parce que les poils bleus, j’peux plus les voir !!!

Bon, à part toutes ces péripéties, le rendu est sympa, ça fait un aspect velouté brillant et doux qui rend plutôt bien.

Enfin, quoi qu’il en soit, je ne suis pas prête de l’oublier celui là !!!

Vous aurez compris pourquoi dans le titre de l’article je parlais de « pelotes musicales » parce qu’entre le Danube, la Chenille et tout ce que j’ai pu râler, c’était bruyant tout ça !!! Heureusement que j’avais des aiguilles en bambou, sinon, il aurait fallu rajouter le cliquetis des aiguilles 6,5 !!!! :lol:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *