Pull col polo

Et bien, pas mécontente de l’avoir terminé celui là !!! Bon sang, que c’est long les finitions ! J’y suis depuis ce matin et je termine seulement maintenant !!!

Heureusement j’avais brodé les motifs hier et il m’aura fallu ma journée d’aujourd’hui pour faire et coudre le col et poser ces #@%&$# étiquettes !!!

Mais bon, reprenons depuis le début… Voici donc le pull, terminé, porté par Alban et son magnifique short Cars qui ne va pas du tout avec le pull !!!

J’avais flashé sur ce pull dans le nouveau catalogue Bergère de France, alors quand je suis tombée sur la bonne couleur à la braderie, là, il n’était plus question de ne pas le tricoter. J’avais acheté les pelotes « uniques » (gris, noir et violet) ainsi que les étiquettes et les boutons pendant les vacances au magasin de Metz.

Le tricot, en lui-même, pas de problème, excepté cette petite « erreur » décrite il y a quelques jours…. Ensuite, j’ai brodé les motifs pour ne pas les tricoter en même temps en jacquard, je préfère comme ça, c’est plus régulier, par contre, broder le « A » m’a pris un temps fou !!! Ce matin, j’ai tricoté et cousu les bandes de boutonnages ainsi que le col. Pour le col d’ailleurs, la technique utilisée est plutôt surprenante puisqu’on divise les mailles par deux sur toute la longueur et qu’on tricote deux pattes à recoudre de part et d’autre du col (pas facile à expliquer… et pas facile à comprendre d’ailleurs à la première lecture des explications), ça donne une jolie finition aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Enfin, j’ai tricoté et cousu la coudière au bras droit.

Et puis, est arrivé le moment tant redouté : coudre les étiquettes… Mon aversion pour la couture à la main tend à aller mieux grâce à mes « prouesse-couturesques » récentes, mais malgré tout, je ne suis pas fan des petites aiguilles qui piquent. Mais quand en plus, les choses à coudre sont dures comme du béton, c’est l’horreur !!! Ca m’a pris près de deux heures pour 3 pauvres étiquettes, sans compter les jurons et la suée que ça m’a donné !!!

Enfin, malgré tout, je suis bien contente du résultat, ce pull me plaisait sur le catalogue, et il me plait encore plus une fois fait ! La taille 6 ans est impeccable mais je crois que je vais devoir être vigilante maintenant à la longueur des pulls et des manches si je veux qu’Alban en profite un peu plus longtemps, c’est qu’il grandit le jeune homme !

Infos modèle

Bergère de France

Créations 2010/2011

Aiguilles n°3 et 3,5

Laine : Idéal (Alpin, Belladone, Cendre, Marin)

Modifications perso : de vraies boutonnières au lieu des boutonnières bidouillées prévues dans les explications.

Encore un de fini… au suivant !! ;)

Suite et fin…

Et bien voilà, je suis arrivée à bout de mes 3 mètres de tissu hier matin !

Pour terminer la tenue de Thomas, il lui fallait un haut assorti au pantalon. Je n’ai pas trouvé de patron pour lui faire une veste comme à Alban, et en plus, je me suis dit que pour un petit ça ne serait pas simple à coudre et pas très confortable à porter. Donc, j’ai choisi plus simple, un gilet.

Là encore, problème de patron… il y en avait bien un dans mon magazine Burda « Spécial Enfant », mais il n’était expliqué que du 98 au 122 (3 à 7 ans). Alors je me suis dit que je pourrais quand même essayer de faire quelque chose, j’ai sorti ma calculette et j’ai donné des directives à mon Mari Chéri : me photocopier le modèle à 85%.

Hier, j’ai donc procédé aux opérations habituelles de découpage, recopiage etc… La petite difficulté de ce modèle est qu’il est entièrement doublé et qu’aucune couture n’est apparente. Je l’ai doublé avec le même tissu pour qu’il soit uniforme. Ce modèle avait le même niveau de difficulté que la veste d’Alban… ben j’ai quand même moins galéré avec le gilet qu’avec la veste !!!

J’ai ensuite fait les boutonnières et posé tous les boutons sur tous les vêtements (veste et pantalon d’Alban, gilet et pantalon de Thomas), sur le pantalon de Thomas, le bouton est juste décoratif, je trouve que ça fini mieux.

On a donc ensuite procédé à l’essayage sur un bébé fatigué qui n’avais pas spécialement envie de ça… ça n’a pas été triste ! Rien que pour lui mettre ses chaussures ça a pris au moins 10 minutes, impossible de lui faire détendre le pied !!!

Alors pour les photos, ça a été sportif, j’ai réussi à en tirer quelques unes d’à peu près potables… A vous de voir :

J’avais envisagé une petite cravate rouge, comme le grand frère, mais j’ai renoncé pour plusieurs raisons : impossible à trouver en magasin et quand on lui a essayé celle d’Alban il n’a pensé qu’à une chose : la manger…. Donc, pas de cravate pour Thomas, on réservera ça pour le mariage !!

Revenons à ce fameux gilet : pas très compliqué à faire, de jolies finitions avec les pinces sur le devant et la petite ouverture sur l’arrière, entièrement doublé donc des finitions parfaites… Bref, je suis contente du résultat et mes calculs n’étaient pas si mauvais !!!

Infos modèle : , réduit à 85% pour obtenir une taille 74. Tissu : Mondial Tissus. Boutons en métal : Tissuland.

Et pour finir avec cette série couture enfants, une photo de mes deux nains tels qu’ils devraient être le 4 septembre pour fêter les 50 ans de mariage de leurs grands-parents paternels :

Ils seront les plus petits mais pas les moins élégants je pense !!! ;)

Mine de rien, ça m’aura occupé quelques heures tout ça !!!! Maintenant, il ne me reste plus qu’à passer tout ça à l’eau et à bien repasser pour tout applatir correctement… le plus dur est fait ! ;)

Attention calories !!!

Je vous aurais prévenu… cette article est lourd en calories !!

Comme mon Mari Chéri a pris l’appareil photo pour aller au boulot aujourd’hui, je ne peux pas vous montrer ce que j’ai fait ce week-end… Sauf une petite chose, prise en photo avant d’être goulument avalée !!!

Samedi, c’était la fête de mon Mari Chéri, comme tous les autres Christophe de ce monde… mais je n’ai pas vraiment eu le temps de m’occuper de lui ce jour là !!! (bon, il était aussi très occupé de son côté, ça n’aide pas !!)

Alors dimanche, j’ai décidé de lui préparer un petit quelque chose qu’il aime, non qu’il adore…. Une tarte au citron. J’avais repéré une recette alléchante il y a quelques temps, mais je n’avais jamais pris le temps de la faire. Qu’à cela ne tienne, on allume le PC, on imprime et pendant que la blanquette cuit, on prépare un bon dessert !!!

Des tartes au citron, j’en fais de temps en temps, mais meringuées, ça faisait des années que je n’avais pas pratiqué ! L’avantage de cette recette, c’est qu’il faut deux jaunes d’oeufs pour la pâte et que les deux blancs ne sont pas perdus, puisqu’ils servent à la meringue !!

Bon, elle n’est pas très très jolie, mais ma douille, acheté chez Mora lors de ma virée parisienne avec Armelle, était un peu trop petite, du coup, je n’ai pas réussi à faire quelque chose d’uniforme…. mais quoi qu’il en soit, c’était bien bon !!!

Pour les gourmandes qui n’ont pas peur des calories (l’été est terminé de toute façon !!!), vous trouverez THE recette ici : . Pour ma part, je n’ai pas mis de zestes, d’une, on n’aime pas trop ça et de deux, je ne savais pas si mes citrons étaient traités.

Voilà ! Normalement demain, je vous montre un peu de couture, je vais séquestrer l’appareil photo pour qu’il ne se fasse pas kidnapper deux jours de suite !! ;)

La rentrée approche…

Et oui, plus que deux semaines de vacances pour nos petits (et grands), il est temps de penser à la garde-robe de rentrée…

Vu le temps magnifique que nous a offert le mois d’Août et les prévisions météo de la semaine prochaine, c’est directement par la laine que je commence mes préparatifs !

J’avais trouvé la base d’un pull à la braderie BDF, c’est à dire des pelotes d’Idéal coloris Alpin, et j’avais complété mes achats pendant les vacances à la boutique de Metz pour les rayures, les étiquettes et les boutons pour faire :

J’ai commencé le dos il y a quelques jours, mais ça n’a pas avancé très vite puisque j’ai passé pas mal de temps avec ma machine à coudre.

J’avais prévu de rallonger le corps de quelques centimètres, soit un 8 ans pour la longueur et un 6 ans pour le reste, mesures prises sur Alban, ça devait aller… J’ai donc tricoté et posé le dos sur celui d’Alban et là…. malheur… c’est bien trop long !!! Dilemme, que faire ? Détricoter ? Laisser comme ça ?

Sur ce, j’ai laissé mon tricot de côté et je suis allée prendre une douche…. A la fin, ma décision était prise, je détricote et je recommence ! Décision inspirée fortement de où je suis arrivée à la même conclusion qu’elle « si je le laisse comme ça, je ne verrais que ce défaut tout le temps ». Bref, chez moi, ce n’est pas la nuit qui porte conseil, mais la douche !!!

Donc, c’est parti, j’ai sorti le bobinoir et hop, adieu petites mailles, bonjour pelote… 60 rangs de moins… Bon, ça va, c’est un pull enfant, ça n’a pas été très long à retricoter, surtout qu’il ne s’agit que de jersey !!

Voilà donc ce fameux dos, qui a retrouvé ses bonnes proportions :

J’ai attaqué le devant, mais bien peu, seulement 4 rangs pour l’instant !! Pour ce qui est du jacquard (le « A » et le « 14″) je ne les tricoterai pas en même temps, mais je les rebroderai, comme vous le savez déjà, je ne suis pas fan du jacquard, je trouve que ça ne fait pas « propre » aux changement de couleur (sans doute parce que je manque de pratique, mais comme je n’aime pas ça, ceci explique celà !!) surtout que là, la laine est fine et que j’ai peur que ça fasse de gros « trous ». En plus, en rebrodant, ça fait un petit relief que j’aime bien !!

Voilà !! Sur ce, je vous souhaite un excellent week-end qui s’annonce ensoleillé… avant une semaine plus grise paraît-il !! ;)

Couture… suite…

Vous avez été nombreuses à penser que le pantalon que j’ai cousu pour Alban le week-end dernier (article ici) allait lui servir pour la rentrée et bien non… il servira deux jours plus tard, le samedi 4 septembre où nous allons fêter les 50 ans de mariage de mes beaux-parents.

J’ai donc décidé de compléter sa tenue avec…. une veste bien sur !!

Ce ne fut pas chose aisée !!! D’abord quelques déboires avec le col… Les explications un peu succinctes parlaient constamment de « parementure » sans préciser de laquelle des 3 il s’agissait… Alors après avoir cousu, décousu, recousu, réfléchi, j’ai finalement réussi à comprendre l’assemblage de ce fameux col ! Ca sert d’avoir fait des puzzles étant plus jeune !!!

Ensuite, ce sont les manches qui m’ont posé problème, enfin, plutôt leur montage où il fallait « soutenir » la tête de manche qui était 2 fois plus grande que l’emmanchure sans faire de plis lors de la couture… Là encore, coudre, découdre, râler… mais j’ai fini par y arriver !

J’ai ensuite refilé le reste du boulot à ma Maman qui était à la maison cette semaine pour qu’elle fasse les ourlets « à la main », parce que moi, coudre à la main, ça m’énerve !!!

Et ce matin, avant de faire les ourlets de manches, Alban a fait un premier essayage de son « costume ». Bon, il reste quelques épingles et je n’ai pas encore les boutons, mais on voit assez bien à quoi ça va ressembler non ?

J’ai cousu une taille 6 ans, mais si j’avais su, j’aurais plutôt fait un 8 ans un peu raccourci, là c’est un peu étroit et un poil court, mais bon, pour le peu que ça va servir, ça sera bien quand même !!!

Le modèle est, comme d’habitude, issu du magazine «  » Hors-série n°28, .

Je referai d’autres photos plus tard, quand tout sera terminé et bien repassé, avec plus de détails et je vous montrerai ça !! ;)

J’avais pensé lui coudre le gilet assorti, mais vu le peu d’ampleur de la veste, je vais m’abstenir. En plus, il ne devrait pas faire -15° début septembre (encore que, vu le mois d’août qu’on a eu…..). Du coup, avec le 1,40m de tissu qu’il me reste, je vais tenter de faire un petit pantalon tout simple à taille élastiquée pour Thomas pour que les deux soient « assortis » !

Alors, il n’est pas beau mon grand garçon ????? ;)

Les pelotes musicales…

Lors de mon passage à la braderie Bergère de France, j’ai été intriguée par quelques pelotes… J’en ai donc acheté une dizaine pour voir de quoi il retournait !!

Ce fil, c’est de la qualité « Chenille », le coloris que j’ai choisi s’appelle « Danube ».

Intriguée par son aspect, je me demandais ce que ça pouvait donner une fois tricoté. J’ai donc cherché un modèle que je pouvais faire avec mes 10 pelotes… j’ai acheté les aiguilles qui me manquaient, et oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, je me suis rendu compte que je n’avais pas d’aiguilles 6,5 mm !! Pas grave, un petit tour chez BDF à Metz pendant les vacances et cette gageure était réparée…

Bref, j’ai donc commencé à tricoter… Premières déconvenues… La laine ne glisse pas très bien (je tricote serré, est-ce pour ça ?) et surtout : ça perd des poils partout !!!!

Et puis, en tricotant, j’avais dans la tête cette douce mélodie… « Le beau Danube bleu » (du nom du coloris), c’était sympa… Jusqu’au moment où mon Mari Chéri a regardé ma pelote en s’exclamant, ravi de sa bêtise, « C’est la Chenille qui redémarre » (du nom de la qualité de la laine)… Là, j’avoue que le Danube a disparu et que la Chenille a commencé à me trotter dans la tête…. Cruel destin que celui de la tricoteuse mélomane quand elle a un Mari qui ne l’est pas !!!

Mon tricot est donc passé de Strauss à La Bande à Basile…. Et bien là, c’est devenu bien moins intéressant à tricoter !! Surtout avec tous ces poils bleus qui volaient partout !!!! Grrrrr…..

C’est donc pleine de courage que je me suis décidée à le faire sortir du panier définitivement… J’ai tricoté, tricoté, tricoté, défait, re-tricoté, lu et relu les explications, râlé, pesté, re-tricoté….. rarement un ouvrage ne m’aura tant déplu !!! Tout ça pour arriver aux coutures…… Et bien, finalement, la partie tricot était une partie de plaisir à côté de ça !!! Quelle horreur !!! Des poils partout, du fil qui se déplume dès qu’on tente de coudre et qui casse au pire moment, des tonnes de fils à rentrer et des poils qui volent, qui volent… Mon carrelage blanc est devenu bleu !

Sitôt les coutures terminées, c’est dans la machine à laver qu’il est allé, histoire de le débarrasser de tous ces poils… et même avec un bain prolongé, il en reste encore et toujours….

Au final, je me retrouve avec un «  » trop court qui ne me plait pas vraiment et qui, je pense, va rester au fond d’un placard quelconque parce que les poils bleus, j’peux plus les voir !!!

Bon, à part toutes ces péripéties, le rendu est sympa, ça fait un aspect velouté brillant et doux qui rend plutôt bien.

Enfin, quoi qu’il en soit, je ne suis pas prête de l’oublier celui là !!!

Vous aurez compris pourquoi dans le titre de l’article je parlais de « pelotes musicales » parce qu’entre le Danube, la Chenille et tout ce que j’ai pu râler, c’était bruyant tout ça !!! Heureusement que j’avais des aiguilles en bambou, sinon, il aurait fallu rajouter le cliquetis des aiguilles 6,5 !!!! :lol:

Le short « Cars »

Je suis tellement contente du short en jean d’Alban et de ma « prouesse » de couturière-débutante-autodidacte que je suis retournée hier jouer avec ma machine à coudre.

Cette fois ci, aucune difficulté, juste un petit short-caleçon pour Alban, pour trainer à la maison. Samedi dernier j’ai trouvé du tissu « Cars » chez Mondial Tissus, je ne pouvais pas passer à côté d’une telle occasion, même si les motifs étaient un peu gros…

Donc, hier matin, une petite heure de sieste de Thomas et voilà un nouveau short…

Alban était ravi de son nouveau short !!! Il n’a pas voulu l’enlever d’ailleurs et j’ai eu droit à un gros câlin et un gros gros bisou !!

Le modèle est issu des « Intemporels pour enfants », taille 6 ans, rallongé de 4 cm en longueur. J’avais déjà fait un short « Bob l’éponge » sur ce même modèle, mais sans le rallonger.

Ce short ne restera pas solitaire, un second avec des petits poissons devrait voir le jour très rapidement !!! ;)

Short en jean

Ma machine à coudre a eu une surprise ces jours ci, elle est ressortie de sa léthargie, abandonnée qu’elle était depuis plus d’un mois…

Après avoir rangé toutes mes laines et réorganisé tout le bureau du sous-sol, j’ai pu le transformer en atelier couture pendant plusieurs jours. Avec les petits, difficile de trouver 5 ou 6 heures d’affilée pour coudre, alors c’est une heure par ci, par là, au gré des siestes que j’ai réalisé un short en jean pour Alban.

J’ai beaucoup hésité avant de me lancer, ce modèle ne me paraîssait pas si simple vu mon niveau de couture. Et puis, je me suis dit que je devais bien être capable de ça quand même !!! Et bien, croyez moi, je suis super fière de moi !!!

J’ai fait une taille 6 ans. Les mensurations d’Alban pour le tour de taille étaient exactement celles des explications !!! Résultat : il lui va parfaitement. Seule petite modification : je l’ai rallongé d’un centimètre, c’est pas grand chose, mais c’est toujours ça !!!

Ce modèle est issu du magazine « , . Les explications de ce magazines sont très claires et très précises, ça m’a vraiment beaucoup aidé !

Ma plus grosse crainte était la pose de la fermeture éclair, mais avec les explications fournies et (en japonais, mais on comprend très bien de quoi il s’agit) finalement, ça s’est avéré plutôt simple ! Avant de coudre j’avais tout surfilé pour être sure d’avoir bien compris, c’est plus facile de défaire un surfilage qu’une couture à la machine !!!

J’ai pris mon temps pour coudre ce short et ça a été bénéfique, il me plait beaucoup. Il y a sans doute quelques petites imperfections (notamment la braguette qui baille un peu), mais dans l’ensemble, je suis vraiment très contente de moi !

Maintenant, je vais sans doute récidiver, mais cette fois, un peu plus long, pour faire du même genre !! A suivre…

Le voilà enfin !!!

Ca y est enfin ! J’ai terminé ce matin mon gilet ajouré !! J’ai terminé la deuxième manche et les coutures hier après-midi et ce matin il ne me restait plus qu’à tricoter les 10 rangs d’encolure et à les coudre maille à maille.

Mine de rien, toutes ces finitions, ça prend un temps fou !!! J’ai posé mes petits boutons achetés à L’Entrée des Fournisseurs récemment et voilà !

Je l’aime bien ce petit gilet. La couleur est sympa : Nougat, ni blanc, ni écru, entre les deux. Ma seule crainte, qui s’est vérifiée, c’est au niveau du boutonnage : le coton est très souple et se déforme au niveau des boutons, du coup, ça s’écarte facilement. Il aurait sans doute fallu mettre plus de boutons, mais je n’en avait que 5…

J’ai essayé de vous faire quelques photos « sur pied », c’est bien pratique un retardateur sur un appareil photo !!! Donc, soyez indulgentes avec les prises de vues !!

Tout d’abord ouvert, facile à porter, léger, souple, agréable et pour une fois, pas trop petit !!

Maintenant, en version fermée, en tirant sur la bande de boutonnage, ça se met en place, mais au moindre mouvement, ça s’écarte….

Et finalement, un bon compromis entre boutonnage ou non… juste avec le premier ou le deuxième bouton. Je pense que c’est plutôt comme ça que je le porterai :

Quoi qu’il en soit, il a été bien agréable à tricoter ce modèle, même si j’avais hâte qu’il se termine. Un gilet en grande taille avec des aiguilles n°3, y’a pas à dire, c’est long…. Je pense qu’il sera aussi bien agréable à porter, le Coton Fifty de BDF est souple et léger comme j’aime. En plus, le coton, c’est super simple d’entretien !!

Mes petites modifications : au niveau de la bande de boutonnage, j’ai réduit le nombre de boutons (mais finalement, je n’aurais sans doute pas dû !) et au niveau de l’encolure, j’ai fait un col séparé cousu maille à maille, plutôt que d’avoir repris les mailles autour de l’encolure.

Infos modèle

Cardigan

Bergère de France

(gratuit de la tricothèque)

Aiguilles n°2,5 et 3

Laine : Coton Fifty, coloris Nougat

***

Voilà donc un en-cours de fini, mon 143ème tricot… Maintenant, je vais farfouiller dans mon panier à en-cours pour tenter d’en voir le fond bientôt !!!

4ème p’tit bout de gilet

Je n’ai pas beaucoup tricoté ce week-end, c’est donc cet après-midi que j’ai terminé la première manche de mon gilet ajouré.

Cette fois ci, pas de mauvaise surprise au niveau du motif, j’ai redoublé de vigilance !!!

Bon, ben… plus qu’une et une petite bande d’encolure. Même s’il est sympa à tricoter ce modèle, j’ai hâte de le terminer !

Allez, je ne traine pas, j’y retourne !!!